• Pêche au domaine du Lac-À-L'Eau-Claire le 8 juin 2016
RECHERCHE

LAURÉATS ET FINALISTES



LAURÉAT
Entraide, paix et justice


Des étudiants engagés à transmettre leurs connaissances en intervention incendiaire au Burkina Fa

Coopération CanadAfrique est un projet humanitaire impliquant 60 étudiants en sécurité incendie du Collège Montmorency. Grâce aux dons reçus, les membres du projet ont enseigné aux sapeurs militaires de Ouagadougou les nouvelles techniques d'intervention visant à sauver plus de vies. Les intervenants du Burkina Faso ont ainsi reçu des formations en santé et en sécurité adaptées à leurs besoins. « Sauver ou périr » était le thème du projet, rendu possible grâce à l’engagement de chaque étudiant responsable de trouver du financement et du matériel de sécurité. Collectes populaires, Zumbathon et compétition de CrossFit ont, entre autres, permis d’obtenir le financement nécessaire à l'achat de matériel médical. Une demande croissante prouve le succès de Coopération CanadAfrique. En effet, depuis le passage des étudiants au Burkina Faso, d'autres brigades africaines demandent à recevoir des formations. Mission accomplie pour cette équipe humanitaire!


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT
Arts, lettres et culture


Des étudiants engagés à promouvoir la diversité culturelle grâce à l'expression artistique

Pour les organisateurs du Casei Show – des étudiants du Cégep de Jonquière passionnés d’art – tous ont droit à la scène. Voilà le point de départ d’une formidable aventure! En ouvrant ses portes à tous les artistes, sans concours ni sélection, le Casei Show fait la promotion de la diversité culturelle et de l’ouverture sur le monde. La liberté d’expression artistique est au cœur du projet dont l’objectif est, entre autres, de favoriser l’intégration des nouveaux arrivants. Pour la troisième édition du Casei Show, les spectateurs ont eu droit à pas moins de quinze numéros regroupant plus de 25 artistes! Un beau mélange de rythmes, de styles et de cultures. Événement d’envergure au Saguenay-Lac-St-Jean, le Casei Show est devenu une inspiration dans le milieu. De plus, les fonds amassés lors du spectacle sont remis à un organisme d’intervention internationale. L’ouverture sur le monde dans sa plus grande expression… artistique!


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT
Entrepreneuriat, affaires et vie économique


Des étudiants engagés à créer une boutique novatrice d’impression sur vêtements

Visionnaires et excellents gestionnaires, Charles Matton et Marc-­Steven Côté, étudiants en techniques administratives au Cégep de Jonquière, ont compris comment créer un sentiment d’appartenance auprès des étudiants. En effet, leurs services d’impression et de personnalisation de vêtements connaissent une grande popularité. Tous se disent : « Wow, je veux l’un de ces produits personnalisés! » La clé du succès de X-Print? Une boutique située en plein cœur du Cégep, dans un emplacement visible et facilement accessible, des vêtements de qualité et des prix on ne peut plus concurrentiels! On peut dire que le concept novateur de X-Print se fait remarquer. Afin de répondre à la demande grandissante, notamment auprès de clients à l’extérieur du Cégep, les deux jeunes hommes ont déjà identifié leur relève et engagé trois personnes. Une chose est certaine : l’équipe de X­Print sait faire bonne impression!


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT
Environnement


Des étudiants engagés à protéger les écosystèmes du Costa Rica

Même si le Costa Rica possède un système de conservation bien développé, la majorité des zones de protection de son territoire sont fragmentées et séparées les unes des autres. Le constat : les populations animales et végétales sont isolées et la diversité génétique est à la baisse. Philip Bell-Doyon, étudiant au Cégep de Sainte-Foy, travaille depuis plusieurs mois à l’aménagement de corridors biologiques – des bandes de terre possédant un couvert forestier et situés entre deux zones de conservation – pour contrer les effets de cette fragmentation du territoire. Avec l’appui des fondateurs de la Réserve agroécologique El Toledo et de la Zone protégée Monte Alto au Costa Rica, et accompagné d’une dizaine d’autres étudiants, il entend démontrer que l’agroforesterie, en combinaison avec la conservation, permet d’augmenter à la fois la productivité du milieu forestier, sa rentabilité et sa biodiversité. Des conférences auprès des producteurs locaux et des ateliers dans les écoles du pays sont déjà au programme.


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT
Santé et sport


Des étudiants engagés pour une jeunesse en forme et épanouie

Le Club d’athlétisme de Québec est le seul de la région qui s’adresse aux jeunes dès l’âge de neuf ans. Formé d’entraîneurs dévoués qui sont souvent eux-mêmes étudiants, cet organisme à but non lucratif fait la promotion de l’athlétisme tous azimuts : entraînements collectifs et individuels, organisation d’épreuves ouvertes à tous et participation à d’autres compétitions de niveau régional et même national. Les jeunes athlètes, qui sont parfois aux prises avec des situations familiales ou scolaires difficiles, prennent confiance en eux et apprennent le dépassement de soi. Ils ont également la chance d’élargir de façon tangible leur ouverture sur le monde, étant donné les diverses origines culturelles des membres. Victime de son succès, le Club enregistre depuis 2013 une augmentation considérable du nombre d’inscriptions, passant par exemple de 10 à… 35 participants dans un seul groupe! N’est-ce pas là une formule gagnante?


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT
Sciences et applications technologiques


Des étudiants engagés à contrer le piratage de données

Est-ce que les innombrables applications mobiles téléchargées par des millions d’utilisateurs dans le monde sont réellement sécuritaires? Voilà la question que s’est posée l’équipe d’étudiants du Cégep de Sainte-Foy du projet AndroSSL : une plateforme semi-automatisée qui permet de confirmer la sécurité des applications Android. Déployant un effort colossal de recherche, de gestion et de cohésion, ces jeunes scientifiques ont réussi à développer un outil unique en son genre, et ce, sans aucun financement! Grâce à sa facilité d’utilisation, à la précision de sa réponse et à l’automatisation de son processus de validation, la plateforme AndroSSL offre une solution tout à fait novatrice, tant aux utilisateurs qu’aux développeurs. Rigoureuse et audacieuse, l’équipe a mené le projet encore plus loin en le présentant devant des institutions d’envergure, dont le ministère de la Sécurité publique du Canada. Rien de moins!


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT



Un étudiant engagé à vaincre le cancer colorectal… avec des graines de chia!

Conçu par un jeune scientifique incroyablement doué du Cégep de Rimouski, le projet Chia : une cure précolombienne met à profit les multiples propriétés médicinales des graines de chia pour combattre le cancer colorectal issu de la souche HTC116, particulièrement résistante à la chimiothérapie. Débordant d’énergie, Olivier Cloutier a déployé des efforts inouïs pour financer son projet, allant de l’achat de matériel scientifique aux frais liés aux aspects juridiques des brevets, sans oublier l’impression de dépliants de vulgarisation. L’engouement envers cette cure expérimentale très prometteuse a déjà largement dépassé le milieu médical : elle suscite un vif intérêt de la part des médias et du grand public. À Gaspé, lors de la finale régionale des Expos-sciences, plus de 1 000 personnes ont assisté aux présentations bilingues du jeune chercheur. Gageons que ça ne fait que commencer!


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT
Société, communication, éducation et politique


Des étudiants engagés à améliorer la sécurité piétonnière aux abords du Cégep

À la suite du décès de leur amie, frappée par une voiture alors qu’elle circulait à pied, trois étudiantes du Cégep de Jonquière ont décidé d’agir. Elles ont d’abord organisé une marche visant à sensibiliser les automobilistes à la sécurité piétonnière. Elles ont aussi déposé une pétition à la Ville de Saguenay demandant que des gestes concrets soient posés. De ces actions est né le comité de travail sur la sécurité piétonnière. « Le but de nos actions est de dénoncer, de sensibiliser, de proposer et de soutenir les élus, afin de faire de notre environnement urbain un milieu sécuritaire », explique l’une des étudiantes, Claudie Mac Donald. Les retombées de cette initiative se font déjà sentir : l’arrondissement de Jonquière a revu la visibilité de toutes les entrées et sorties de stationnements et les travaux publics ont repeint et élargi les traverses piétonnières. « Je réalise que nos actions, qui semblaient être une goutte d’eau dans l’océan, ont peut-être eu l’effet d’une vague sur Saguenay et, je le souhaite, auront l’impact d’un raz-de-marée national. »


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT



Un étudiant engagé à favoriser l’accomplissement de chacun

Simon Gingras-Palardy est un leader naturel. Que ce soit à titre d’entraîneur d’athlétisme, de tuteur pédagogique ou de bénévole au Centre de pédiatrie sociale St-Laurent, il cherche constamment à créer des environnements propices à l’accomplissement des personnes qu’il accompagne. Son mot d’ordre? S’investir à 100 % dans tout ce qu’il entreprend, une force d’engagement qu’il a développée au secondaire alors qu’il agissait comme tuteur auprès d’élèves aux prises avec des difficultés d’apprentissage. À l’aube de ses études en médecine, Simon souhaite devenir psychiatre. Son objectif? Œuvrer dans le milieu communautaire pour donner espoir aux personnes qui ne sont pas en mesure d'entrevoir une issue à leurs problèmes. « Certains diront que je suis rêveur, mais une de mes plus grandes aspirations serait d’ouvrir un centre pour des personnes atteintes de troubles mentaux sévères. J'aimerais que chacun dispose des mêmes chances d'accomplissement. »


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT



Une étudiante engagée à faire du service citoyen une philosophie de vie

À la fois déterminée et sensible, Sandrine Bourgeois occupe un rôle de premier plan dans le rayonnement de la vie étudiante du Cégep Champlain St-Lawrence. En tant que présidente du club d’entrepreneuriat, elle a grandement contribué au succès d’un événement de taille : l’organisation d’une conférence réunissant plus de cent entrepreneurs de la ville de Québec sur le thème du commerce électronique. Elle a aussi mis sur pied le « St-Lawrence Book Market », un système de vente de livres usagés qui a nécessité la création d’un logiciel avec l’aide d’un professeur. Encore une fois, l’audace de Sandrine a porté ses fruits, puisque dès la première session, le projet a permis d’amasser la somme de 13 000 $! Ayant à cœur la cause des gens dans le besoin, elle coordonne un ambitieux projet de distribution de nourriture pour La Maison de Lauberivière qui comprend une vingtaine de bénévoles.


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT
Étudiant engagé par excellence


Un étudiant engagé à lier l’entrepreneuriat et les causes sociales

Ilrick Duhamel se démarque non seulement comme un entrepreneur aguerri, mais aussi comme un grand sportif dédié à plusieurs causes sociales. Au sein de la direction de l’entreprise-école Garneau Travail du Cégep Garneau, il a participé, en l’espace de trois ans, à 45 projets qui ont généré la rondelette somme de 60 000 $! Joignant sa passion des affaires à celle du sport, il a fondé la Jeune COOP Roue-Libre, un atelier professionnel complet pour les cyclistes, en plus du projet Recycle, Lance… et Compte!, qui réduit les coûts liés à la pratique du hockey en redistribuant des bâtons récupérés. Animé du souci constant « d’aider le plus grand nombre de personnes », Ilrick contribue aussi à l’épanouissement de jeunes provenant de milieux défavorisés en agissant à titre d’entraîneur du Club d’athlétisme de Québec. Tout ça, sans compter sa participation à de nombreuses collectes de fonds pour des spectacles bénéfices au Cégep. Que dire de plus, sinon… chapeau!


Pour plus d'informations >>>


LAURÉAT



Une étudiante engagée à lutter activement contre le cancer

De la musique au soccer, en passant par la recherche scientifique et l’engagement communautaire, Sarina Lalla ne peut passer une journée sans s’investir dans un projet qui lui tient à cœur. Chaque session, ce sont plus de 100 heures qu’elle consacre à aider les autres, notamment à titre de présidente de l’association étudiante du Collège Gérald-Godin. Musicienne accomplie – elle pratique le piano et le chant depuis l’âge de 5 ans – Sarina cumule les reconnaissances : médailles au Royal Conservatory of Music, prix Coup de cœur de Cégep en Spectacle en 2014, etc. Parmi ses souhaits les plus chers : devenir médecin oncologue. Se passionnant pour la biologie et la recherche sur le cancer, elle a notamment mis sur pied une course « colorée et créative » en mai 2015 qui lui aura permis d’amasser 1 200 $ pour le cancer du sein. « Ce n'est qu'un début pour moi, car j'espère pouvoir faire encore plus à l'avenir. M’engager me procure tellement de bonheur que je ne peux imaginer ma vie autrement. »


Pour plus d'informations >>>


Entraide, paix et justice
FINALISTE


Des étudiants engagés à offrir des services de premiers soins à leurs pairs

« Mieux vaut prévenir que guérir » est au cœur de la mission de l’Équipe santé du Cégep Édouard-Montpetit. Composée des membres de l’Association étudiante, l’équipe se spécialise en premiers soins. Visant la prévention des maladies et l’hygiène à tout prix, les membres de l’équipe se sont assurés, notamment, de mettre des distributrices de condoms et de tampons à la disposition de tous les étudiants. Un kiosque d’information et d’assistance est également ouvert tous les jours, de 10 h à 16 h. Au cours de la dernière année, pas moins de 75 traitements de premiers soins auront été donnés grâce à ce kiosque! Pour assurer la rentabilité et la viabilité du projet, les membres de l’équipe ont aussi organisé plusieurs activités visant à réunir des dons. Grâce à la mobilisation de toute l’équipe, plus de 6 000 $ auront été amassés au cours de la dernière année. Signe que la santé est au cœur des priorités!


Pour plus d'informations >>>


Entraide, paix et justice
FINALISTE


Des étudiants engagés à favoriser l'adaptation des nouveaux étudiants grâce à un parrainage en

Le projet Parrainage, initié par des étudiants du programme de Techniques de Santé animale du Cégep de Saint-Hyacinthe, a débuté grâce au pouvoir des mots d’une enseignante : « Faire la différence… ». Inspirés, les membres du projet ont voulu faire leur part afin de diminuer le stress des nouveaux étudiants. Pour ce faire, ils ont mis sur pied un programme de parrainage entre cohortes. Un guide du parrain a même été rédigé! Ainsi, les parrains offrent des conseils et de l’assistance aux nouveaux étudiants, ce qui facilite grandement leur adaptation. Favorisant les échanges et les discussions entre étudiants, le parrainage permet à chacun d’entre eux de développer sa confiance pour cheminer positivement par la suite. Depuis la mise en place du projet, les étudiants se disent moins stressés à l’approche de leurs premiers examens de laboratoire. L'aventure semble déjà « faire la différence » dans la vie de ces jeunes. Chapeau!


Pour plus d'informations >>>


Arts, lettres et culture
FINALISTE


Des étudiants engagés à créer un événement rassembleur afin de promouvoir l'ouverture sur le m

Afin de rallier les étudiants, les membres du personnel et les membres de diverses communautés culturelles, des étudiants du Cégep Garneau on créé la Semaine interculturelle en 2014. Pendant une semaine, l’équipe du projet a mis sur pied une série d’activités et d’ateliers afin de faire découvrir la richesse des cultures à l’honneur : chinoise, mexicaine, allemande, irlandaise et africaine. Dégustations thématiques quotidiennes, soirées de bières étrangères, essais routiers Volkswagen… On peut dire que les organisateurs du projet ont fait preuve de créativité pour attirer l’attention des participants! C’est qu’ils ont de l’expérience. En effet, la Semaine interculturelle en était à sa troisième édition en 2014. Grâce à leur dévouement et à leur ingéniosité, ces étudiants ont réussi, au fil des ans, à créer des partenariats solides qui assurent la réussite de l’événement qui attire un nombre croissant de participants chaque année. Bravo!


Pour plus d'informations >>>


Arts, lettres et culture
FINALISTE


Des étudiants engagés à promouvoir la cohésion sociale grâce à l’art

Pour les membres du club d’art du Champlain Regional College St-Lambert, l’art peut devenir un véritable outil de cohésion sociale. C’est pourquoi ils cherchent à promouvoir l’expression artistique auprès d’un maximum d’étudiants. Pour réussir cette mission, les membres du club ont mis sur pied une série d’activités artistiques tout au long de l’année scolaire sous le thème « Art Jam». Le point culminant? Une immense murale créée de façon improvisée par des dizaines et des dizaines d’étudiants du campus. Inspirée d’une « jam session » musicale, la création de la murale s’est échelonnée sur une période d’une semaine. Les étudiants s’y regroupaient, y laissant leur trace, leur marque, leurs idées, leur identité. Ayant pour thème « Coexistence », la murale est une démonstration concrète de la diversité qui caractérise notre société et lance un message fort : pour coexister, il fait reconnaître son unicité, mais aussi accepter les différences.


Pour plus d'informations >>>


Entrepreneuriat, affaires et vie économique
FINALISTE


Des étudiants engagés à offrir un service unique d'aiguisage de couteaux et d'outils

Deux jeunes hommes, Philippe Hébert et Naoto Couture, tous deux étudiants au Champlain Regional College – St-Lawrence, ont eu la brillante idée de créer Aiguisage Katana. Ce projet redonne vie à un métier artisanal avec dynamisme : l’aiguisage de couteaux, d’outils de cuisine et de jardinage. Selon l’étude de marché menée par les deux étudiants, 90% de la population ignore l’existence du métier d’aiguiseur! Comme quoi ils ont du pain sur la planche... Mais l’expansion du projet est notoire : 200 personnes ont bénéficié du service offert par Aiguisage Katana au cours de l'été 2014 pour un total de 1 000 pièces aiguisées. Puisqu’on estime quintupler la demande à l’été 2015, quatre étudiants ont joint l'équipe. À leurs clients, les membres de la petite entreprise s’engagent à offrir un service rapide, efficace et adapté à leurs besoins. Leur promesse? Retrouver le plaisir de cuisiner et de jardiner grâce à des outils bien aiguisés!


Pour plus d'informations >>>


Entrepreneuriat, affaires et vie économique
FINALISTE


Des étudiants engagés à donner une seconde vie aux bâtons de hockey professionnels

Initié par un étudiant du Cégep Garneau, le projet Recycle, Lance… Et Compte! a vu le jour dans le but d’offrir aux amateurs de hockey des bâtons de qualité professionnelle à une fraction du prix. Comment? En réparant les bâtons de hockey fabriqués de matériaux composites reçus directement des équipes professionnelles! Avoir l’opportunité de se procurer un bâton ayant appartenu à une vedette de la Ligue Nationale de Hockey (LNH), ça vous intéresse? C’est maintenant possible. En effet, les bâtons reçus sont personnalisés en fonction des préférences des joueurs qui les possédaient. Sur le bâton peut notamment figurer le nom du joueur en question, ce qui donne un cachet unique au produit. Pas étonnant que la petite entreprise connaisse autant de succès! De plus, grâce aux partenariats établis, un volet du projet permet d’offrir des bâtons à des jeunes du quartier qui peuvent ainsi jouer au hockey tout l’hiver… et espérer faire le tour du chapeau!


Pour plus d'informations >>>


Environnement
FINALISTE


Des étudiants engagés à favoriser les comportements écoresponsables dans leur milieu

Afin d’amener les étudiants et la population à prendre conscience qu’il est possible d’avoir un impact positif sur l’environnement, et ce, même à petite échelle, les membres du comité environnemental du Cégep de Granby, les Anges-Jolis-Verts – appelés « les Anges » – ont mis sur pied une campagne majeure de sensibilisation comprenant plusieurs projets interactifs, dans lesquels les participants sont invités à poser des actions concrètes pour l’environnement. Entre autres activités, à l’occasion de la rentrée 2014, une grande fête écoresponsable a été réalisée pour la première fois dans la région, ne manquant pas de susciter l’intérêt des médias. Par ailleurs, la Friperie-mobile est un échange de vêtements usagés qui se tient deux fois par mois. Et l’initiative J’en ai eu, j’en veux plus! est une grande étagère accessible à tous où les gens déposent des objets fonctionnels que d’autres peuvent réutiliser. Pas de doute, les « Anges » accomplissent de vrais petits miracles pour l’environnement!


Pour plus d'informations >>>


Environnement
FINALISTE


Des étudiants engagés à créer un événement unique de sensibilisation

Les membres du comité environnemental Vertdure du Cégep de Jonquière ont créé et organisé la première édition du Salon de la Terre, un événement se déroulant sur deux jours et au cours duquel les étudiants et les membres du personnel de l’établissement ont été invités à participer gratuitement à des activités organisées et animées par des étudiants bénévoles. Plusieurs kiosques d’information sur divers enjeux environnementaux, comme l’industrie du textile et de la viande, ont été présentés par des étudiants désireux de sensibiliser leur entourage. Mais au-delà des kiosques, plusieurs ateliers ont été mis sur pied afin d’amener les participants à mettre la main à la pâte : atelier d’horticulture, atelier de confection de savons artisanaux, atelier de fabrication de produits d’entretien ménager naturels et dégustation d’aliments biologiques. Cette célèbre phrase de Confucius aurait-elle guidé les organisateurs? « Quand je vois j’oublie, quand j’entends je me souviens et quand je fais je comprends. »


Pour plus d'informations >>>


Santé et sport
FINALISTE


Des étudiants engagés pour l’inclusion des jeunes handicapés

Les fondateurs du club F.A.C.T. (Friendship and Community Ties) du Collège Champlain de Saint-Lambert ont remporté le pari de tisser des liens entre des étudiants vivant avec des handicaps physiques ou mentaux et ceux suivant le programme régulier. Forts d’un partenariat avec l’école d’éducation spécialisée REACH, les membres du club ont organisé avec succès le « Sports Day », un parcours de stations d’exercices suivi d’un dîner santé. Grâce au soutien d’autres groupes du campus, dont des étudiants en psychologie de l’éducation, chaque station était parfaitement adaptée aux handicaps particuliers des participants. Plus enthousiastes que jamais, les membres du club ont conclu un nouveau partenariat. Désormais, le F.A.C.T. peut compter sur 50 nouveaux volontaires du Grand Défi Pierre Lavoie pour la réalisation d’activités fondées sur un mode de vie actif et la volonté de vivre ensemble malgré la différence.


Pour plus d'informations >>>


Santé et sport
FINALISTE


Des étudiants engagés pour le rayonnement d’un sport captivant

Depuis 2013, le Collège Montmorency peut se targuer d’être le seul cégep du réseau à offrir du water-polo comme activité intramurale. Sport méconnu, mais non moins fascinant, l’initiative est née de la fougue d’une étudiante qui souhaite plus que tout communiquer sa passion. Aujourd’hui, l’équipe comprend quinze joueurs réguliers, hommes ou femmes, et de nombreuses recrues désirent tenter leur chance. Déjeuners entre joueurs, séances d’entraînement communes avec le Club de water-polo Laval, liens tissés avec d’autres cégeps : tout est mis en œuvre pour atteindre l’objectif ultime de devenir une équipe compétitive reconnue par le Collège. L’instigatrice du projet a même obtenu le soutien de l’organisme Water-polo Québec, LA référence québécoise en la matière! Pour elle, le message est clair : « Le sport est accessible à tous peu importe l’âge, le poids ou le sexe ». On la croit sur parole!


Pour plus d'informations >>>


Sciences et applications technologiques
FINALISTE


Des étudiants engagés pour la préservation de l’environnement

Le développement d’énergies renouvelables : voilà l’enjeu crucial à l’origine du projet d’étude de la géoabrasion des pales d’hydrolienne réalisée par deux étudiants du Cégep de Jonquière. Ce duo de chercheurs astucieux est parvenu à établir un portrait fidèle de la géoabrasion sur une hélice, ouvrant ainsi la voie à des améliorations pouvant augmenter de façon incontestable l’attrait économique et environnemental de l’énergie hydrolienne. Leur démarche scientifique multidisciplinaire a fait appel à une dizaine d’experts, en plus d’utiliser des procédés novateurs : application de suie, utilisation d’un logiciel photographique, etc. En présentant son projet dans trois expositions scientifiques de la région, l’équipe a prouvé hors de tout doute aux jeunes « qu’il est possible, en tant qu’étudiants, d’être des acteurs de changement et de participer activement à l’amélioration du bien-être collectif ». Un exemple à suivre!


Pour plus d'informations >>>


Société, communication, éducation et politique
FINALISTE


Des étudiants engagés à partager et à faire connaître l’actualité de leur milieu

La Salle des Nouvelles est le nouveau journal étudiant du Cégep Garneau. Il s’agit d’un journal en ligne dont le mandat principal est de couvrir l'actualité du cégep, pour lequel il n’existait aucune plateforme du genre. Fondé en janvier 2015, le journal rassemble déjà une équipe composée d’une rédactrice en chef, de cinq rédacteurs, d’un secrétaire, d’une responsable des communications, d’un infographiste et d’une dizaine de journalistes. Les vingt premiers jours de son lancement, la Salle des Nouvelles a publié six articles sur les réseaux sociaux, atteignant une portée de publication de 2 000 personnes! La plateforme est aujourd'hui consultée par plusieurs centaines de lecteurs quotidiennement, signe de la pertinence du projet. Afin d’offrir un contenu de qualité, l’équipe de la Salle des Nouvelles s'est dotée du guide de déontologie des journalistes du Québec en plus d’organiser des ateliers avec des journalistes professionnels. Grâce à cette équipe de passionnés, il n’y a plus d’excuse pour ne pas connaître ce qui se passe au Cégep!


Pour plus d'informations >>>


Société, communication, éducation et politique
FINALISTE


Des étudiants engagés à « jouer » pour sensibiliser à la cause du cancer pédiatrique

À l’origine du projet La console qui console : un groupe d’étudiants en technique d’éducation spécialisée du Cégep de Sherbrooke. L’objectif? Faire une différence significative dans la société tout en développant des compétences liées à l’organisation d’événements. De toutes les causes envisagées, celle des enfants malades a été choisie. Le projet élaboré consistait donc à offrir à la population estrienne l’occasion de venir jouer à des jeux de société ainsi qu’à des jeux vidéo pendant 24 heures. Les invités ont eu l’occasion de côtoyer de « grands héros » : des enfants qui, malgré leur maladie, s’épanouissent et font preuve d’un courage remarquable. C’est donc à travers le jeu et le rire qu’il a été possible de sensibiliser plus de 500 personnes à la cause du cancer pédiatrique! Par l’entremise du projet, les étudiants ont également réussi à amasser un montant de 5 000 $ qu’ils ont remis à Leucan Estrie.


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE


Une étudiante engagée pour un monde meilleur, un geste à la fois

Lauréate de la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse, Claude Giguère s’est engagée au fil des ans dans un nombre impressionnant de causes et d’événements : Défi têtes rasées, comités de prévention du suicide et de lutte à l’homophobie du Cégep de Lévis-Lauzon, Snowboard Jamboree, Vélirium, et plus encore! Altruiste jusqu’au bout des ongles, elle a participé activement au projet de coopération internationale Au cœur de l’Afrique 2013 en contribuant au financement et à la construction d’un puits d’eau potable au Bénin. Claude excelle également en entrepreneuriat : elle a réussi à trouver un commanditaire de 1 000 $ et vendu 1 500 billets pour l’exposition de la Chambre de commerce de l’Est de la Beauce. Sa définition de l’engagement? « Un état de dévotion, nécessitant de se surpasser pour atteindre un but supérieur à l’individu, soit rayonner au niveau collectif ». Une chose est sûre : sa passion est contagieuse!


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE


Une étudiante engagée pour plus de justice sociale

Dès le secondaire, Alysée Lavallée-Imhof concrétise sa passion pour la coopération internationale en mettant sur pied un programme de parrainage de classes haïtiennes. Puis, à l’été 2014, elle participe à un stage de deux mois et demi en Bolivie. À son retour au Cégep de Victoriaville, elle fait découvrir à sa communauté les réalités des enfants de ce pays en organisant une soirée d’échanges tirée de l’exposition de ses photos. Cumulant une moyenne de 96 %, elle offre également ses services de tutrice en mathématiques, en français et en sciences humaines. En tant que vice-présidente interne de son association étudiante, elle a organisé des activités mensuelles de sensibilisation alimentaire et travaille actuellement à l’ouverture d’une friperie. Son objectif? Éveiller la conscience de ses pairs face à l’importance du recyclage textile, tout en distribuant les profits à des fins pédagogiques et caritatives. Qui dit mieux?


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE


Un étudiant engagé à avoir un impact positif en jouant un rôle clé dans son milieu

Originaire de la France, Valentin Montmaurs arrive au Québec, et au Cégep de Chicoutimi, en 2013. Depuis, l’histoire de Valentin est une formidable aventure d’engagement et de don de soi. Il n’a pas fallu plus d’une seconde pour que le jeune homme s’investisse pleinement dans son milieu. « Je crois beaucoup en la force de la jeunesse, et je pense que les jeunes peuvent changer l'avenir s'ils s'impliquent. » Cette conviction, Valentin l’incarne chaque jour, que ce soit à titre de représentant des étudiants de technique au conseil d’administration du Cégep, de représentant étudiant au conseil d’administration de COOPSCO, de membre du comité des résidences, de responsable étudiant du bureau voyage, de chef d’équipe du café étudiant Tazavero ou de coordonnateur aux affaires externes de l’association étudiante. « Le sourire des gens, les rencontres et le travail en équipe sont pour moi d'excellents moyens de motivation! »


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE


Un étudiant engagé à préserver l’équilibre de la planète

Victor Grivegnée-Dumoulin est un fan d’écologie et… d’art de la scène. L’étudiant en science de la santé et capitaine de l’équipe d’impro du Cégep de Granby vient d’être accepté à l'Université de Sherbrooke en biologie et prévoit faire une maîtrise en écologie. « Je souhaite plus tard avoir la chance d’aider à la préservation de l’équilibre de notre planète. » Ses séjours en Équateur et au Pérou – qu’il a organisés lui-même et où il a œuvré, notamment, dans un refuge pour animaux victimes de braconnage et de déforestation – auront tôt fait de confirmer son intérêt pour la biologie et la préservation des espèces. Depuis son retour, Victor a combiné cet intérêt à son amour de la scène pour offrir des conférences dans des écoles primaires et secondaires, ainsi qu’au Cégep, afin de sensibiliser les jeunes à la préservation de la nature. « J’espère pouvoir avoir le plus d’impact positif partout où je passe et les sourires des personnes qui m’entourent sont le meilleur salaire que je peux récolter. »


Pour plus d'informations >>>


Grands partenaires


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc