Collégial
RECHERCHE

Lauréat
GALA FORCES AVENIR
2009


AVENIR 2009
Entraide, paix et justice






Making Waves Montreal

Entraide, paix et justice



Making Waves Montreal

Des étudiants engagés à permettre à des enfants handicapés d’apprendre à nager

Tous les parents souhaitent que leurs enfants apprennent à nager et nombreux sont les cours offerts afin de combler leurs attentes. Mais quand votre enfant est autiste ou trisomique, ou encore qu’il vit avec une déficience auditive ou visuelle, les ressources disponibles pour enseigner la natation se font rares et surtout très onéreuses. En réponse à cette situation, des étudiants de l’Université McGill se sont regroupés et ont créé le programme Making Waves Montreal qui offre à une clientèle particulière des cours de natation privés, le tout à un coût presque… symbolique.

Lançant leur programme en 2004 sous l’appellation Blind Swim Montreal, concentrant ainsi leurs efforts afin de desservir des enfants aux prises avec des difficultés visuelles, les fondateurs ont rapidement compris que les besoins s’étendaient à une clientèle beaucoup plus vaste. « Des parents s’informaient de plus en plus à propos de nous et l’intérêt semblait vraiment là », explique le porte-parole, Matthew Morantz. « Puis c’est en 2006 que nous avons choisi d’élargir notre programme à d’autres besoins spéciaux et d’en changer le nom pour Making Waves Montreal. La première année, nous avions cinq enfants qui participaient, maintenant, nous en avons plus de 40. »

Depuis le commencement, ce sont près de 100 enfants qui ont profité des services de Making Waves et qui ont progressé grâce à leur professeur privé, un étudiant bénévole de McGill. Dépassant la soixantaine, la cohorte de moniteurs a obtenu la formation nécessaire pour faire face à une clientèle d’enfants aux besoins spéciaux. Nécessitant surtout une grande patience, de la persévérance et une bonne dose de créativité, la fonction de moniteur est très gratifiante.

« Alors que l’on m’apprend, en cours, à devenir une ingénieure, on ne m’a jamais appris à devenir une adulte, à m’enraciner dans la collectivité. (…) Making Waves m’a en effet permis de toucher, d’une façon visible et permanente, la vie de quelques jeunes. Mon expérience fut exceptionnellement enrichissante », témoigne Marie-Christine Noël, monitrice bénévole.

Et il n’y a pas que les bénévoles au sein du programme qui font la différence. Alors que Making Waves traversait une période financière plus difficile, d’autres étudiants de McGill se sont mobilisés afin de soutenir financièrement l’organisme lors de levées de fonds et ont pris position en faveur du programme dans les journaux de l’université. « Cet engagement spontané nous a permis d’amasser les dollars nécessaires pour la poursuite de notre mission », explique Matthew, soulignant qu’il en coûte seulement 20 $ aux parents pour obtenir les services d’un moniteur privé pour leur enfant, et ce pour une session complète de neuf leçons.

Le succès de Making Waves dépasse largement la région montréalaise. Motivés par leur réussite, les étudiants du programme ont créé Making Waves Canada, programme qui veillera à l’implantation du modèle dans d’autres universités au pays. Déjà, Making Waves McMaster à Hamilton est opérationnel et un autre devrait suivre prochainement à London.

« Sans ce programme, je n’aurais jamais pu amener Harlan au point où il se trouve maintenant. Je suis vraiment impressionnée par le travail et l’efficacité des étudiants en charge. Longue vie à ce programme », commente Nina L. Padden, mère d’Harlan, un enfant autiste.



Making Waves Montreal




RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Making Waves Montreal /
Développement web:  O2 Web Solutions | Conception graphique: David Leclerc