• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
  • Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Catégories

 

Rechercher


ANNÉE



CATÉGORIE



INSTITUTION




lauréats et finalistes

FINALISTE
PERSONNALITÉ 1ER CYCLE


Un étudiant engagé à faire rayonner la recherche en neurologie et à faciliter la pratique médicale

Dès ses 16 ans, David Bergeron réalisait son premier stage de recherche à l’Institut universitaire en santé mentale de Québec. Passionné par la neurologie et obtenant des résultats scolaires impressionnants, David a effectué un passage accéléré au double doctorat en neurobiologie et médecine à l’Université Laval. Tout en faisant paraître plusieurs articles scientifiques et en réalisant une trentaine de présentations lors de congrès locaux et internationaux, il est devenu, à seulement 23 ans, l’éditeur associé du Journal of Alzheimer’s Disease et de Neuroscience Communications. Mais ce n’est pas tout : David pilote aussi divers projets visant à faciliter la pratique de la médecine. Il a notamment élaboré le Petit guide de l’entrevue médicale et son application mobile, en plus de cofonder Partenaire Santé virtuel, une entreprise visant à développer des algorithmes de diagnostic et de triage.


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE
PERSONNALITÉ 1ER CYCLE


Un étudiant engagé à rendre le monde meilleur à l’aide des nouvelles énergies

Pour comprendre les mécanismes qui sous-tendent le fonctionnement de notre société, Éloi Gagnon-Sabourin s’est lancé dans un baccalauréat en génie mécanique à l’École polytechnique de Montréal. Souhaitant s’impliquer dans divers projets locaux et internationaux, il a participé au développement d’une coopérative de livres scolaires à l’Université de Ho-Chi-Minh-Ville au Viêtnam, pris part à la construction d’un centre de traitement des maladies mentales au Bénin et contribué à l’organisation d’un voyage culturel et spirituel en France. Ces expériences, cumulées à plusieurs autres, lui ont permis de développer des compétences en leadership, gestion des organisations et gestion de projet. Des qualités qui lui serviront pour réaliser son ambition professionnelle de travailler activement au développement de nouvelles énergies et à l’efficacité énergétique.


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE
PERSONNALITÉ 1ER CYCLE


Une étudiante engagée à défendre les intérêts des Premières Nations pour faciliter leur intégration

Jeune Inuk dynamique et impliquée dans sa communauté de La Tuque, Mélanie Napartuk a choisi de retourner aux études pour entreprendre un programme en nutrition à l’Université de Montréal. Pour elle, ce choix s’imposait car, en bout de parcours, sa formation lui permettrait d’entraîner des changements positifs en matière de santé chez les autochtones. Entre-temps, elle poursuit ses engagements en siégeant au conseil d’administration du Centre Walan pour y défendre les intérêts de la jeunesse autochtone. Aussi impliquée dans le projet de mini-école de la santé à Wemotaci, elle incite les jeunes à la persévérance scolaire et cherche à les intéresser au domaine de la santé. Par ses actions, Mélanie espère stimuler des changements bénéfiques dans les habitudes de vie des Premières Nations et prouver qu’il est possible de combiner connaissances modernes et pratiques traditionnelles.


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE
PERSONNALITÉ 1ER CYCLE


Un étudiant engagé à créer les conditions gagnantes pour la réussite des étudiants en pharmacie

Dès l’amorce de ses études en pharmacie à l’Université Laval, Raphaël Gagnon-Paradis a voulu créer les conditions gagnantes pour favoriser la réussite de tous. À titre de vice-président puis de président de l’association des étudiants, il a mis sur pied un fonds consacré à soutenir financièrement les étudiants dans la réalisation de leurs stages en région. Impliqué auprès du regroupement Ensemble pour agir sur les préjugés, il a contribué à l’instauration d’un stage obligatoire de trois semaines dans un organisme communautaire pour les étudiants en pharmacie. Membre des conseils d’administration de la Fédération des pharmaciens du Québec et du Forum de la relève étudiante pour la santé au Québec, Raphaël a aussi participé à l’organisation de nombreux événements tels que le congrès provincial des étudiants en pharmacie et un défilé de mode au profit de Pharmaciens sans frontières Canada.


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE
PERSONNALITÉ 1ER CYCLE


Une étudiante engagée à lutter contre les inégalités homme-femme

Ayant perçu très tôt les retombées positives de l’engagement personnel, Clarisse Émond-Larochelle a fait de l’égalité entre les sexes et de la justice sociale ses principaux chevaux de bataille. Lors d’un stage de six mois au Viêtnam, l’étudiante en relations internationales et en droit international à l’Université du Québec à Montréal a piloté, dans plus de 200 écoles, des ateliers sur la culture du viol, la santé sexuelle et l’égalité homme-femme. Riche de son expérience, Clarisse s’est ensuite impliquée à fond dans le Parlement jeunesse du Québec. Mettant à profit ses qualités de leader, elle a entre autres rédigé un projet de loi sur le traitement juridique des agressions sexuelles, occupé la fonction de cheffe de la délégation québécoise au Parlement jeunesse de Wallonie-Bruxelles et sera cheffe de l’opposition lors de la prochaine simulation parlementaire à Québec.


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE
PERSONNALITÉ 1ER CYCLE


Un étudiant engagé à démocratiser l’accès au droit pour les personnes vulnérables

Après avoir commencé un bac en politique à l’Université du Québec à Montréal, François Létourneau-Prézeau s’est tourné vers des études en droit. Son objectif : élargir ses compétences pour mieux participer au développement de la société. Dès le départ, il s’est joint à la clinique juridique de l’UQAM. Il y a réalisé que le droit, bien qu’à la base de notre société, était pourtant mal connu des citoyens. Décidé à lutter contre cette situation, il a fondé Thémis : J.U.R.I.S. (juristes Uni.e.s Résolu.e.s à Informer la Société), organisme dont la mission est d’informer de leurs droits les personnes vulnérables. Regroupant près de 40 membres bénévoles, JURIS initie aux bases du droit et informe sur les ressources gratuites ou abordables disponibles. Une fois avocat, François compte offrir des conseils juridiques par l’intermédiaire de JURIS et participer plus activement à la démocratisation de notre système juridique.


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE
PERSONNALITÉ 1ER CYCLE


Un étudiant engagé à faire rayonner la musique pour ses vertus thérapeutiques

Passionné de musique, Foan Song a étudié huit ans au conservatoire avant d’entreprendre ses études à l’Université de Sherbrooke en médecine et en piano. Depuis, tout en maintenant une moyenne de 4,11/4,33, il se consacre au rayonnement de la musique, en plus de s’impliquer dans la vie étudiante et de réaliser des projets significatifs. Il a notamment participé aux comédies musicales Blonde et légale et La belle et la bête, en plus de réaliser plusieurs récitals classiques. Pianiste bénévole pour la chorale Parkinson Estrie, Foan s’intéresse au lien qui unit le milieu médical et le monde artistique. Il a ainsi amorcé un stage de recherche visant à mesurer les effets d’une chorale sur l’évolution de la parole des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. À cela s’ajoute son engagement dans le comité Aménagement et jardin, avec lequel il a favorisé l’installation d’un piano public sur le campus.


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE
PERSONNALITÉ 1ER CYCLE


Une étudiante engagée à faire tomber les stéréotypes rattachés à la santé mentale

Souffrant d’anxiété et de stress post-traumatique, Alexis Lahorra a été victime de la méconnaissance des gens à l’égard de la santé mentale. Mais aujourd’hui, assumant pleinement sa situation, elle profite de chaque occasion pour partager son histoire et ainsi contribuer à faire tomber les stéréotypes. Étudiante à la faculté des arts et des sciences de l’Université Concordia, elle a notamment supervisé la mise en place d’un chapitre de l’organisme Jack.org, dont la mission est de conscientiser la population au sujet de la santé mentale. Assurant par la suite la présidence du chapitre, elle a aussi été conférencière lors d’une réunion conjointe du Fonds monétaire international et de l’Organisation mondiale de la santé à Washington. Alexis, qui est aussi ambassadrice pour le Peer Mental Health Ambassador Pilot Project, sait plus que quiconque qu’une simple interaction peut suffire à changer vraiment les choses.


Pour plus d'informations >>>


FINALISTE
PERSONNALITÉ 1ER CYCLE


Une étudiante engagée à rapprocher les milieux universitaire et communautaire

Engagée dans différentes sphères de sa communauté depuis plusieurs années, Vanessa Doyon-Bolduc s’est dirigée vers des études en service social à l’Université de Sherbrooke, dans le but de changer le monde un geste à la fois. Entre autres bénévole au sein de l’association InspirAction, qui soutient le développement communautaire à l’international, Vanessa coordonne également les stages à l’étranger de la Federation of Medical Students’ Associations. Désireuse de partager sa passion pour l’implication, Vanessa a mis à contribution ses compétences pour la gestion de projets sociaux et communautaires en organisant en janvier 2016, avec l’aide d’une collègue, le Salon de l’engagement étudiant. Regroupant près de 40 organismes communautaires, cet événement avait l’objectif de favoriser les échanges entre étudiants et personnes de différents milieux pour favoriser une meilleure compréhension des enjeux actuels du milieu communautaire.


Pour plus d'informations >>>


Partenaire D'accueil


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc