• Gala Forces-Avenir - niveau Universitaire
RECHERCHE

Osmose : ouverture à la santé mentale au secondaire

Santé



Osmose : ouverture à la santé mentale au secondaire

Des étudiants engagés à faire la lumière sur la maladie mentale auprès des jeunes du secondaire

Dépression, troubles de l’humeur, troubles anxieux, troubles alimentaires ou la schizophrénie. Voilà des mots bien connus, mais associés à des maladies trop souvent méconnues. Pourtant, Santé Canada prévoit que les troubles de santé mentale toucheront bientôt une personne sur cinq au pays. C’est justement pour démystifier ces troubles auprès de jeunes élèves de 5e secondaire, que des étudiants en médecine de l’Université de Montréal, membres du Comité de santé publique, ont mis sur pied le projet Osmose.

Depuis la mise sur pied d’Osmose il y a trois ans, près de 2000 jeunes du secondaire ont été rencontrés. Un véritable succès considérant que les promoteurs s’engagent bénévolement et avec peu de moyens financiers pour organiser leurs présentations. « Si nous avons ciblé les adolescents, c’est parce que cette clientèle nous semble spécialement vulnérable quant à la pathologie psychiatrique. De nombreux troubles de santé mentale émergent à l’adolescence et des facteurs de risque inhérents à cet âge, comme l’usage de drogues, d’alcool ou de boissons énergisantes, apparaissent aussi à cet âge », explique la porte-parole du projet, Yasmine Ratnani.

Souvent jugée comme une « fausse maladie », la maladie mentale cause pourtant des ravages importants chez les individus qui en souffrent et sur leur entourage immédiat. Avec le projet Osmose, les étudiants en médecine ont donc choisi de mettre de l’avant une explication bio-psycho-sociale tout en accordant une attention spéciale à l’aspect biologique, histoire de mieux faire comprendre comment apparaît la maladie mentale et les impacts de cette dernière.

« Nous avons un discours et des explications qui collent à la réalité des ados. Par exemple, nous comparons la phase maniaque de la maladie bipolaire à la consommation de 15 « Guru » d’affilée. Ça marque l’imaginaire », insiste Yasmine.

« Le projet Osmose a eu un impact excessivement puissant chez nos élèves », assure Guy Péloquin, enseignant à l’école Évangéline. « Et même si les représentations ne durent que 75 minutes, l’impact auprès des élèves est beaucoup plus grand car le sujet est abordé à maintes reprises individuellement. »

Combinant exposés, documents audiovisuels et mises en scène dynamiques, tout en sollicitant la participation des jeunes, les présentations d’Osmose permettent aux ados de développer une compréhension globale de la maladie mentale, en apprenant davantage sur ses symptômes, ses causes, ses modes de prévention et ses facteurs de risque. « Seul le fait de parler de santé mentale est un acte novateur. Et comme le message est livré d’étudiants à étudiants, cette proximité favorise les échanges et l’impact n’en est que meilleur. »

Outre les présentations au secondaire, Osmose c’est aussi l’organisation de la Journée de santé mentale, événement tenu en novembre 2008 à l’Université de Montréal. Avec huit conférenciers de haut calibre et une centaine de participants, essentiellement des étudiants universitaires, cette journée aura permis d’offrir une plate-forme de discussion interdisciplinaire sur la santé mentale. « À mon sens, c’est un travail d’information mais aussi de prévention formidable qu’effectuent les étudiants de médecine à travers Osmose », atteste le docteur Geneviève Létourneau.

Afin de multiplier son impact, Osmose prendra prochainement son envol dans d’autres régions de la province. L’initiative devrait être reprise par les étudiants de médecine des universités Laval, McGill et de Sherbrooke.



Osmose : ouverture à la santé mentale au secondaire




RESSOURCES

VIDÉOS

Get the Flash Player to see this player.


PHOTOS


Voir la galerie de photos


Valoriser l’engagement étudiant pour favoriser l’émergence de nouvelles initiatives ayant une incidence sur les projets de vie des jeunes et leur entourage
Accueil / Programme universitaire / Finalistes / Osmose : ouverture à la santé mentale au secondaire /
Sherweb_logo O2 web logo David Leclerc